Home / Textes divers / Actualités / Lorsque les épitopes sont (encore) plus informatifs que les allergènes...

Lorsque les épitopes sont (encore) plus informatifs que les allergènes...

Sunday 6 May 2012, by Dr Céline Palussière, Dr Sandrine Jacquenet

Ayuso R, Sánchez-Garcia S, Pascal M, Lin J, Grishina G, Fu Z, Ibáñez MD,
Sastre J, Sampson HA. Is epitope recognition of shrimp allergens useful to
predict clinical reactivity? Clin Exp Allergy. 2012 Feb;42(2):293-304

Cette étude espagnole se penche sur le cas de 37 sujets allergiques cliniquement à la crevette. Ils complètent les explorations classiques (tests cutanés, IgE spécifiques, ImmunoBlot, TPO) avec un "epitope mapping" par micropuce portant sur 4 allergènes décrits dans Litopenaeus vannamei, Lit v 1, Lit v 2, Lit v 3 et Lit v 4.

Certains épitopes se montrent plus informatifs que l’allergène dont ils sont issus, et en particulier l’épitope 6 de Lit v 2 est positif ches 85% des sujets ayant un TPO positif, et toujours négatif chez ceux ayant un TPO négatif.