Accueil / Textes divers / cross reactive carbohydrate determinants - CCD

cross reactive carbohydrate determinants - CCD

vendredi 25 janvier 2008

  • Certaines protéines sont glycosylées, c’est-à-dire porteuses de chaînes de nature glucidique.
  • Ces chaînes sont susceptibles de générer des réactions croisées entre elles. On les nomme alors "cross-reactive carbohydrate determinants" ou CCD.
  • Des similitudes entre chaînes glucidiques sont à l’origine de ces CCD. Les réactions croisées de type CCD les mieux connues proviennent de glycoprotéines végétales (pollens, aliments, latex..) et de venins d’Hyménoptères (abeille, guêpes, ..).
  • Mais on connaît aussi des réactions croisées de type CCD entre glycoprotéines de mammifères. Et des phénomènes semblables sont vraisemblables entre protéines de moisissures.
  • Les tests sériques in vitro (ex. CAP) mesurent l’IgE-réactivité de type glucidique, en plus de l’IgE-réactivité peptidique. Mais, pour l’instant, seules les réactivités glucidiques de certaines protéines de mammifères ont clairement montré une pertinence clinique. Aussi, les tests in vitro pour les produits d’origine végétale et pour les venins d’Hyménoptères sont potentiellement à risque d’être faussés par la présence d’IgE anti-CCD dans le sérum du patient. Par exemple : on peut observer un test in vitro positif avec un test cutané négatif pour le même extrait.
  • Les tests de réactivité croisée sont bien sûr affectés eux aussi. Mais dans l’immense majorité des cas, les travaux de réactivité croisée n’ont pas tenu compte de la présence ou non d’IgE anti-CCD dans les sérums étudiés. Et l’observation d’une réaction croisée entre 2 extraits peut résulter en tout ou partie d’un croisement de type CCD dont la valeur clinique est dès lors douteuse.
  • Il a été choisi, pour le moment, d’afficher les produits pour lesquels une IgE-réactivité de ce type CCD a été prouvée expérimentalement. Mais cela ne reflète pas la réalité générale car ces démonstrations n’ont pas été opérées pour tous les produits d’origine végétale et tous les venins d’Hyménoptères.
  • Il est donc important de se souvenir que tous les produits d’origine végétale et tous les venins d’Hyménoptères peuvent relever d’une réactivité de type CCD sans pertinence clinique.