Accueil / Textes divers / Actualités / Lorsque les épitopes sont (encore) plus informatifs que les allergènes...

Lorsque les épitopes sont (encore) plus informatifs que les allergènes...

dimanche 6 mai 2012, par Dr Céline Palussière, Dr Sandrine Jacquenet

Ayuso R, Sánchez-Garcia S, Pascal M, Lin J, Grishina G, Fu Z, Ibáñez MD,
Sastre J, Sampson HA. Is epitope recognition of shrimp allergens useful to
predict clinical reactivity ? Clin Exp Allergy. 2012 Feb ;42(2):293-304

Cette étude espagnole se penche sur le cas de 37 sujets allergiques cliniquement à la crevette. Ils complètent les explorations classiques (tests cutanés, IgE spécifiques, ImmunoBlot, TPO) avec un "epitope mapping" par micropuce portant sur 4 allergènes décrits dans Litopenaeus vannamei, Lit v 1, Lit v 2, Lit v 3 et Lit v 4.

Certains épitopes se montrent plus informatifs que l’allergène dont ils sont issus, et en particulier l’épitope 6 de Lit v 2 est positif ches 85% des sujets ayant un TPO positif, et toujours négatif chez ceux ayant un TPO négatif.